Alice Berthomieu
Musicothérapie Toulouse

La Musique

Les systèmes de perception du son

Ces « Systèmes » ont été défini par le Dr Rolando Benenzon.

Reliés au système central qui est le cerveau, ils font partie de l’histoire et du développement de l’être humain.

Ils se déclinent ainsi : 

1-Le système auditif

L'oreille, dans sa complexité organique nous permet d'entendre.

La droite reçoit les messages, la gauche les données musicales non-verbales.

Les vibrations sonores transmises par l’oreille au cortex cérébral se transforment en émotions qu’il est difficile de traduire par des mots. 

2-Le système tactile

La peau, enveloppe de tout notre corps réagit aux rythmes et aux vibrations.

Qui n’a pas ressenti cette impression d’avoir « la chair de poule », en écoutant une musique !

3- Le système interne

Nos organes profonds entrent en résonance avec les différents rythmes et volumes sonores. Nous n’avons pas la perception de ce phénomène sauf en présence de basses très profondes, aux décibels élevés ; alors, notre cage thoracique vibre.

4- Le système visuel

Une écoute musicale peut faire surgir des images, une rêverie agréable.

Elle favorise l'éveil de l'imaginaire, l'émergence de souvenirs.

Ces systèmes sont reliés à un système unificateur : le cerveau.

Les sons et la musique agissent directement sur le système nerveux central, abordé ici de façon non exhaustive.

Le système nerveux central

Le cerveau est divisé en deux hémisphères, dont les fonctions sont très différentes.

Les éléments constitutifs de la musique, la façon de les percevoir et de les aborder se répartit entre les 2 hémisphères.

Ces 2 lobes communiquent et ont besoin l’un de l’autre.

Toutefois, lors de lésions de l’un des hémisphères, certaines zones de l’autre peuvent venir compenser une déficience.

Nous verrons ultérieurement que c’est d’une importance majeure dans des troubles majeurs ou pathologies diverses. 

1- Le cerveau droit

- Sa fonction est d’abord analogique, dans le sens d’une communication non-verbale, essentielle en musicothérapie.

- Il contrôle l’intuitif, l’émotionnel, l’artistique, la reconnaissance des formes, ainsi que les habiletés spatiales et la musique.  

- Il gère ce qui est de l’ordre de la créativité, de l’imaginaire.

- Concernant son rôle dans la perception de la musique, il a le “contrôle” sur les éléments ci-dessous :

° les données musicales non verbales,

° le support du sens mélodique et rythmique,

° l'écoute esthétique,

° la réceptivité musicale,

° la prosodie,

° l’intonation.

2- Le cerveau gauche

- Nous pouvons dire qu’il est digital, si l’on se réfère à la communication verbale.

- Il est le siège du langage, de la pensée, du jugement.

- Il permet le raisonnement, la logique, le rationnel, les symboles et les chiffres.

- En musique, nous pouvons dire qu’il gère :

            ° l’écoute musicale technique, “savante”,

            ° l’appréciation consciente de la musique,

            ° le déchiffrage d’une partition,

            ° l’analyse et la compréhension des paroles.

 

Je citerai, brièvement, les autres éléments du système nerveux central, car indispensables pour un bon fonctionnement de tout ce « système ».

1- Le système cortical

- Si l’harmonie, production intellectuelle, fonctionne au niveau cortical, on peut dire qu’il est l’apanage de l’humain.

- Dans la communication, il fait le lien entre l’analogique et le digital.

2 - Le thalamus

- Il est une sorte de "gare de triage" de tout ce qui est sensori-moteur.

- Le rythme, et peut-être la mélodie, se développeraient à ce niveau-là, chez l’humain et chez l’animal.

3 – Le système sub-cortical

La grande majorité des stimuli sonores qui touchent le système nerveux sont canalisés au travers des niveaux subcorticaux.

4 – Le bulbe rachidien

- Il relie le cerveau à la moëlle.

- Son rôle est de transmettre, de contrôler des processus involontaires.

5 – La moëlle épinière

- Elle transmet les messages nerveux.


Articles similaires